Akin Mabogunje — Wikipédia

Akin Mabogunje
Image dans Infobox.
Akin Mabogunje en 2017.
Fonction
Président
Union géographique internationale
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
LagosVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Akinlawon Ladipo MabogunjeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Liste détaillée
Membre de l'Académie américaine des arts et des sciences
Médaille du centenaire de David Livingstone (en) ()
Ordre national du Mérite nigérian (en) ()
Médaille Anders-Retzius ()
Lauréat d’Honneur de l’UGI ()
Distinguished Africanist Award (d) ()
Prix Vautrin-Lud ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Akinlawon Ladipo Mabogunje, né le et mort le à Lagos[1], est un géographe nigérian, spécialiste de l'urbanisation dans les pays en développement et d'aménagement urbain[2].

Il est le premier président africain de l'Union géographique internationale (1980-1984) et le premier lauréat africain du prix Vautrin-Lud (2017)[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Akin Mabogunje recevant le prix Vautrin-Lud des mains de Jean-Christophe Gay, président du jury en 2017.

Akin Mabogunje a étudié à l'université d'Ibadan (Nigeria) puis à l'University College de Londres où il obtient une licence de géographie[4].

Il a principalement enseigné à l'université d'Ibadan mais a assuré des enseignements dans différentes universités britanniques, suédoises, brésiliennes et américaines[4].

Akin Mabogunje a également travaillé pour divers services publics nigérians ou organisations internationales, notamment comme président de la Western State Forestry Commission (1968-74), président du National Council for Management Development (1976-79), consultant pour la Banque mondiale et le programme des Nations unies pour le développement[4].

Il préside l'Union géographique internationale[5] et, en 1999, est le premier Africain à être élu en tant que membre étranger associé à l'Académie nationale des sciences des États-Unis[4]. Il est aussi membre correspondant honoraire de l'Académie royale des sciences d'outre-mer, Classe des sciences humaines[6].

Actif au sein de l'Union géographique internationale, il en est par trois fois vice-président puis en est élu président pour la période 1980-1984[4].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Mabogunje, A. L. (et al.) (2000). Sustainability Science, Harvard University [3]
  • Mabogunje, A. L. (1991). A new paradigm for urban development. The World Bank Economic Review, 5(suppl 1), 191-208.
  • Mabogunje, A. L. (1990). Urban planning and the post-colonial state in Africa: a research overview. African Studies Review, 33(02), 121-203.
  • Mabogunje, A. L. (1989). The development process: A spatial perspective. Unwin Hyman.
  • Mabogunje, A. L. (1977). Cities and social order. University of Ibadan.
  • Mabogunje, A. L. (1974). Towards an urban policy in Nigeria. The Nigerian Journal of Economic and Social Studies, 16(1), 85-98.
  • Mabogunje, A. L. (1972). Regional mobility and resource development in West Africa. McGill-Queen's Press-MQUP.
  • Mabogunje, A. L. (1970). Systems approach to a theory of rural‐urban migration. Geographical analysis, 2(1), 1-18.
  • Mabogunje, A. L. (1969). Urbanization in Nigeria. Holmes & Meier Pub.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

  • Commandeur de l'ordre national du Mérite nigérian (1980)

Lectures complémentaires[modifier | modifier le code]

  • (en-US) Michael Olanrewaju Filani et Stanley I Okafor, Foundations for urban development in Africa: the legacy of Akin Mabogunje, Washington, World Bank, (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. (en) Graham Connah, African Civilizations: Precolonial cities and states in tropical Africa: an archaeological perspective, Cambridge, Cambridge University Press, (ISBN 0521266661).
  3. Jean-Christophe Gay, « Akin L.Mabogunje, prix Vautrin-Lud 2017 », Festival international de géographie [2]
  4. a b c d et e « The Nigeria Academy of Engineering: promoting excellence in technology and engineering training and practice to ensure the technological growth and economic development of Nigeria », sur www.nae.org.ng (consulté le ).
  5. (en) « Hallmarks of Labour », sur hallmarksoflabour.org (consulté le )
  6. Classe des Sciences Humaines - Liste des membres, sur le site de l'Académie royale des sciences d'outre-mer

Liens externes[modifier | modifier le code]